Pour un nouveau parti écologique ou vert

Pour un nouveau parti écologique ou vert

Où sont les jeunes ?

Les dernières législatives l’ont bien démontré. l’écologie n’est pas perdante. le jeux n’est pas fini.
l’écologie est bien aussi l’affaire des jeunes, ces jeunes étaient des abonnés absents, ils ne sont pas exprimés, c’est notre faute à nous tous. Plus d’un million, voir deux millions d’absents qui sont dans le camp des jeunes, c’est ici-même où réside un potentiel énorme des non votants.

En Allemagne les verts sont la 3ème force, en Europe confondue ils sont la 4ème force. Il y a un travail simple mais vitale, pour la préservation de l’écologie et la planète d’une part et surtout d’être une force en Tunisie où des problèmes d’ordre écologiques et environnementaux ne cherchent que des solutions, qui s’avèrent encore loin d’être résolues.

Juste il faut croire pour convaincre. les outils existent, les compétences aussi. les jeunes sont en hibernation provisoire qui n’attendent qu’à les faire réveiller.

Serrer les rangs n’est pas sorcier. voir les défaillances et où ça ne marche pas ne doit plus attendre.

Deux partis des écologistes ou des verts en Tunisie, l’un ne fait pas la bonne réputation et l’autre cherche la bonne représentation !

Il n’y devrait pas avoir le complexe de chercher les solutions. Voir et analyser de près la réussite ou la défaillance des autres partis. Quitter son orgueil trompeur et chercher à changer le monde. Des compétences parmi les jeunes ne cherchent qu’à les appeler et les valoriser pour mettre la main dans la pâte.