La Tunisie a mal préparé la COP- 24 et ça nous coûtera cher

La Tunisie a mal préparé la COP- 24, ça lui coûtera cher, ca va NOUS coûter cher.

Parce que nous n’avons plus un Ministère chargé de l’environnement, la délégation qui représentera la Tunisie à la COP 24 en Pologne du 3 au 14 décembre 2018, n’est pas encore désignée.

Nous allons perdre des opportunités pour tirer profit pour les négociations de financement des projets et des programmes environnementaux pour l’adaptation aux changements climatiques et d’aider à réduire les émission des gaz à effet de serre.

Source : African Manager

“La Tunisie ne s’est pas encore préparée à la 24ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (CoP24) qui aura lieu du 3 au 14 décembre 2018, à Katowice, en Pologne. La délégation qui participera à cette conférence n’est toujours pas désignée“, a affirmé, samedi 17 novembre 2018, la coordinatrice département environnement et climat à RAJ Tunisie, Emna Fourati.
“Le retard pris dans l’élaboration de la participation tunisienne laisse envisager que le niveau de cette contribution sera faible. Ceci est de nature à faire perdre au pays l’occasion de tirer profit de projets ou de programmes environnementaux s’inscrivant dans le cadre de l’adaptation aux changements climatiques et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre“, a-t-elle regretté dans une déclaration à l’agence TAP, en marge de la deuxième édition des “Universités alternatives du climat” organisée par RAJ Tunisie (réseau alternatif des jeunes Tunisiens).

Fourati a également souligné la nécessité de mettre en place des équipes de travail spécialisées dans tous les départements ministériels, pour suivre le dossier environnemental et celui des changements climatiques.
Elle a noté que la deuxième édition des “Universités alternatives du climat” s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la société civile, en vue d’assurer une meilleure participation de la Tunisie aux négociations de la COP24.
Les travaux de cette rencontre sont axés sur les spécificités du cadre international des négociations sur le climat. Ils traiteront également, des moyens de mobilisation possibles pour que la Tunisie puisse attirer des financements, des projets et des programmes permettant d’aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de favoriser l’adaptation aux changements climatiques.

Fourati a ajouté que plusieurs journalistes et activistes dans le domaine environnemental, prendront part aux travaux des “Universités alternatives du climat”. Ils veilleront à définir les priorités à inscrire dans le cadre de la participation tunisienne à la COP24, dont l’intégration du “genre”aux programmes environnementaux, pour impliquer les femmes rurales dans des projets que la Tunisie pourrait attirer dans ce domaine.

Archives

Les Rencontres du Jbel Haouaria Photo Hichem AZAFZAF Comme chaque année, l’Association « Les Amis des Oiseaux » (AAO) célèbre la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs (JMOM) à tr...
Parc national de Zaghouan Le parc national de Jebel Zaghouan est situé au nord du Djebel Zaghouan, dans le gouvernorat de Zaghouan, sur une superficie de 20,4 kms carrés. Le ch...
Bientôt le Vélib à Tunis Sous le Nom de Doora, le projet vélib fera son apparition à Tunis dés le premier semestre de l'année prochaine. Le projet sera implémenté en premier l...
Table ronde autour de La Pollution Marine L'Association Santé et environnement vous donne rendez-vous le 28 Novembre 2015 à 15h à l'Hôtel Golden Tulip El Mechtel, pour une nouvelle rencont...
Les chalutiers en Tunisie seront désormais suivis ... Enfin, des embarcations marines de plus de 15 mètres, seront équipés par des GPS, pour être suivis par satellite. les chalutiers, interdits de pêch...
Appel à candidature pour la formation FLORA WEEK En collaboration avec le WWF Nord Afrique, nous lançons un appel à candidature pour les étudiants niveau Licence et ingéniorat en (Biologie, écologie,...