Alerte au braconnage illégal au Sud Tunisien

Alerte au braconnage illégal au Sud Tunisien

le braconnage des espèces globalement menacées d’extermination continue :

Quand notre attention est fixé sur les braconniers officiels du golfe, qui arriveront sur un vol spécial le 20 décembre 2018, deux groupes de voitures sont actuellement au Sahara, au moment où la saison de la chasse vient d’être clôturée depuis le 25 novembre 2018.

Fallait il rappeler que la région est considérée zone à accès limité sauf autorisation au préalable des autorités ?

Il s’avère que ces même autorités les ont permis de faire du Sahara un gouffre de terreur pour la faune sauvage désertique péniblement préservée.

Les autres autorités responsables pour le contrôle ne peuvent rien faire devant ces braconniers bien gardés.

Un malheur n’arrive pas tout seul :

* un responsable qualifié de protecteur, puisqu’il est membre de l’association des chasseurs leur fait le guide.

* Et d’autre part, M le directeur du festival de Douz se permet de donner des autorisations à d’autres braconniers pour chasser des lièvres vivants pour faire le show pendant le festival par les slouguis quand, je rappelle, la chasse est déjà fermée.

Mes lettres de dénonciations seront remises à tous les ministères concernés.

Notre mouvement ne se limitera pas seulement à dénoncer par des écrits.

Tous les moyens sont à envisager pour empêcher tous les agresseurs peu en porte celui qui les a inventé.

Notre patrimoine naturel est à défendre.